Plurilinguisme et compétitivité dans une économie régionale européenne: le cas de la Galice

Este texto, redigido com a professora Terencia Silva, foi publicado em formato digital na seguinte obra coletiva:  Theo Bungarten -éd.- (2010), Files of the 9th Conference of the European Association of Languages for Specific Purposes, Hamburg, Universität Hamburg. «Plurilinguisme et compétitivité dans une économie régionale européenne: le cas de la Galice » foi licenciado com uma licença Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

Resumo em francês:

Selon l’Union Européenne, le manque de compétences plurilingues de la population active peut rendre moins compétitive l’économie des 27. Différents rapports élaborés sous l’égide de la DG Éducation et Culture de la Commission Européenne, comme l’étude ELAN, ont montré l’importance d’investir dans l’amélioration des compétences linguistiques des entreprises aussi bien pour fidéliser des marchés que pour en gagner d’autres nouveaux. Notre contribution vise à analyser ce rapport existant entre la compétitivité économique et les compétences plurilingues à l’échelle régionale. Comme point de départ, nous assumerons le concept de plurilinguisme tel qu’il a été défini par la Division des Politiques Linguistiques du Conseil de l’Europe, c’est à dire, comme l’ensemble de variétés linguistiques que peuvent utiliser les locuteurs, y compris leur langue première. Cela nous mène à considérer aussi le concept de répertoire de langues lancé par Gumperz pendant les années 1960. Comme cas d’étude, nous avons choisi la Galice, un territoire autonome espagnol où le poids traditionnel des activités du secteur primaire a fait que la qualification de sa main d’oeuvre reste, encore aujourd’hui, à un niveau modeste. Ce manque de qualification semble expliquer un taux limité de connaissance des langues étrangères chez les Galiciens. Le principal objectif de notre contribution est d’analyser les dernières données fournies par plusieurs organismes galiciens concernant la connaissance et l’emploi des langues étrangères par les travailleurs des différents secteurs d’activité. Plus précisément, nous étudierons les résultats des sondages élaborés par l’Instituto Galego de Estatística, par la Real Academia Galega et notamment par l’Observatorio da Lingua Galega. Éventuellement, nous comparerons ces données avec celles fournies par le Centro de Investigaciones Sociológicas pour l’ensemble de l’Espagne. Cette étude nous permettra ainsi d’identifier quels sont les secteurs économiques galiciens qui présentent le plus de déficit en plurilinguisme et qui, par conséquent, ont besoin de politiques spécifiques de formation en langues étrangères afin d’assurer leur compétitivité.

Texto completo em francês:

Anúncios

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s